La Révolte des Verts

Revolte des VertsRévolte des Verts       © Chiara D

Une drôle d'aventure m'est arrivée aujourd'hui ...
 
Se promener avec Popeye, tout en restant réceptive à mon inspiration, prête à dégainer mon appareil,
est toujours une aventure en soi ...
 
Aujourd'hui un curieux gouvernail orange, figé sur un ponton, a stimulé mon imagination,
mes nombreuses prises de vues en témoignent, et NON, vous n'en verrez rien aujourd'hui !
 
A l'abri du soleil, sous une rangée d'arbres, assise par terre, le dos calé contre un tronc,
Popeye s'assure que les alentours sont tranquilles,
et je visionne mon gouvernail orange, sous toutes ses coutures ...
  
Quand j'entends monter le bruissement des feuilles des arbres,
curieusement, car il n'y a pas de vent  ...
 
Ce bruissement grandit encore et encore, jusqu'à m'empêcher de continuer à me concentrer,
résonner dans ma tête avec des paroles d'abord incohérentes,
puis de plus en plus distinctes... 
 
Que je rêve ou pas, les arbres sont en train de me parler, tous en même temps, en utilisant leurs feuilles ...
 
Et, ils n'ont pas l'air content les arbres !
Je tends l'oreille et comprends que leurs reproches s'adressent à moi ... 
 
- "Oui, à toi, l'artiste, qui privilégie toujours scandaleusement le bleu dans tes photos ...
Reflets bleus du ciel, dans le bleu de l'eau, encore et encore ... gnagnagna ... quel manque de créativité !
Tu  ne pourrais pas, pour changer, montrer des reflets verts,
les reflets de toutes les nuances de verts, de nous les arbres, qui t'apportons tellement jour après jour !
Mais non, tu n'es même pas capable de montrer nos magnifiques reflets verts !" 
 
Piquée au vif, je décide illico de relever le Défi !
Je bouge, me déplace, me prend au jeu, car ils ont raison, mes amis les arbres,
si je prétends être une artiste, à moi de créer un reflet vert, en hommage d'espoir à  notre forêt !
 
Zia Chiara

Reflets de Ciel by Chiara D.

Reflets de Ciel© Chiara D

La Lumière !
 
Je ne me lasse pas de photographier, encore et encore, la Lumière,
aux différentes heures du jour, avec la variété du temps, et surtout avec l'eau !
 
La photo inédite, que je partage avec vous aujourd'hui, 
représente, à mon sens, la vie, dans son mouvement perpétuel ...
 
Et aussi que derrière ce qui nous semble une évidence,
se cache au moins une autre évidence, tout aussi présente ...
  
Ce ciel, construction mouvante, riche en nuages, lumières, et nuances de bleus ...
 
Cette lumière sur l'eau qui occupe soudain tout l'espace ... 
 
Avant de faire place au Reflet du Ciel,
qui semble être une tout autre construction que celle du Ciel ...
 
J'espère que vous serez sensible, à ce qui se dégage de cette image,
Couleur, Lumière et Harmonie, 
 
et que vous profiterez de cette énergie inépuisable, que nous offre la Beauté de la Nature !
 
Zia Chiara

Chiara D. et la Chaleur

Popeye ed io a MelitoPopeye ed Io      © Chiara D. 

La Chaleur !
 
La Chaleur a toujours tenu, et tient toujours une grande place dans ma vie !
 
Avec toutes ses déclinaisons, dans les différents domaines de ma vie ...
 
Chaleur Humaine, qui commence par un simple sourire, un échange sincère d'idées,
une conversation sur un livre, un film, une exposition, une oeuvre artistique ...
 
Celle qui se dégage d'un bon repas, partagé avec de belles personnes ...
  
Celle d'un simple "Comment vas-tu?" dont la chaleur du ton montre l'intérêt réel ...
 
Cette chaleur humaine, qui se partage avec les personnes sincères et vraies,
celles que nous gardons dans nos vies, que nous avons appris à choisir ... 
 
Chaleur du Soleil, Astre des Dieux ... qui sait parfois se faire désirer ...
et qui est source de toute chaleur, et de toute lumière,
principale source de mon inspiration artistique ...
 
Sensation de chaleur, tellement particulière ...
 
Je crois bien l'avoir ressentie physiquement, pour la première fois,
en sortant d'un avion,
au passage de l'air conditionné à un extérieur d'une température jamais expérimentée avant ...
 
Sensation mitigée d'étouffement et d'agrément, de dépaysement ...
 
Je l'ai ensuite ressentie bien des fois, dans différents endroits du monde,
avec un plaisir toujours grandi et renouvelé ...
 
Chaleur qui me manque, quand elle est absente depuis trop longtemps ...
 
Chaleur impalpable, impossible à capter, en tant que telle, avec mon objectif ...
 
Voici pourquoi ma photo du jour représente simplement un moment,
un lieu, un endroit
qui représente pour moi aujourd'hui, toute la chaleur du monde !
 
Zia Chiara

Vent et Liberté by Chiara D.

#Vent et LibertéVent et Liberté  © Chiara D. 

Libres !
 
Sommes-nous libres, quand nous ne pouvons pas choisir, momentanément, où aller ?
 
Sommes-nous libres, quand nos voyages sont "sous contrôle" ? 
 
Sommes-nous libres, quand l'heure de rentrer à la maison est réglementée ?
 
La liste de questionnements est sans fin ...
  
Et si la réponse, in fine, était en nous ...
 
La Liberté, dans notre tête, dans notre coeur ... 
 
Avec les personnes qui nous sont chères, et que nous pouvons contacter,
malgré tout, grâce à de nombreuses technologies ...
 
Dans nos lectures, nos musiques, l'art que nous aimons et dont nous profitons autrement,
certes, mais bien réellement ...
 
Dans le chant des oiseaux, les fleurs et arbustes qui se relaient pour nous offrir leurs couleurs,
les arbres, les animaux qui font partie de notre vie ...
 
Dans les promenades, où marcher, respirer, sentir chaleur et fraîcheur,
exercer notre corps pour le plaisir de le sentir léger ...
 
Dans la nature, qui nous offre chaque matin, le ciel, le soleil ou des nuages, du vent ...
 
Le vent, très présent cette après-midi, auprès de l'étang bordé de forêts,
qui a fait chanter les arbres, leurs feuilles, grincer leurs branches ...
 
Qui a fait naître sur cette paisible étendue d'eau, des rides, des courants,
et même quelques petites vagues au rivage ...
 
Et permis à une planche, à la voile colorée, de filer, filer dans le Vent, en toute Liberté !
 
Zia Chiara

Philosophie et Bonheur

BonheurBonheur       © Chiara D. 

Nous aspirons toutes et tous au Bonheur !
 
Mais finalement, c'est quoi le Bonheur ?
 
N'avons-nous pas tendance à utiliser ce mot à tout bout de champ ... 
 
La réouverture prochaine des restaurants, musées et autres lieux de culture, est-ce du bonheur ?
 
Ou plutôt une succession de plaisirs que nous allons retrouver, la notion de plaisir qui implique, à mon sens, une notion de temps limité.
En l'occurrence un repas convivial, une pièce de théâtre, une visite d'expositions ...
  
J'ai eu envie de me remémorer l'éclairage des philosophes (enfin de quelques philosophes) sur la notion de Bonheur ...
 
Epicure : "Le but de la vie humaine est le bonheur, fin parfaite et souverain bien"
 
Aristote : "S'il est vrai que le bonheur est l'activité conforme à la vertu, il est de toute évidence que c'est celle qui est conforme à la vertu la plus parfaite, c'est à dire celle de la partie de l'homme la plus haute"
 
Kant : "Le pouvoir, la richesse, la considération, même la santé ainsi que le bien-être complet, et le contentement de son état, est ce qu'on nomme le bonheur"
 
Schopenhauer, Camus, Sartre se montrent pessimistes sur la possibilité même du bonheur ...
 
La philosophie du bonheur est au coeur de l'esprit de Spinoza ...
 
Et Robert Misrahi, dans "La Nacre et le Rocher" propose son expérience vécue de philosophe, comme "preuve effective de la faisabilité de ma doctrine de la joie." (clin d'oeil à mon amie Catherine)
 
J'ai trouvé grande matière à réflexion avec Leibniz "Notre bonheur ne consistera jamais dans une pleine jouissance, où il n'y aurait plus rien à désirer; mais dans un progrès perpétuel à de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections".
 
J'y vois une passerelle avec ma pratique artistique, où la créativité se nourrit du désir d'aborder de nouvelles pistes, de trouver de nouveaux angles, de tenter de nouvelles expériences, d'apprendre de soi et des autres pour continuer à partager de nouveaux plaisirs, par la création de nouvelles oeuvres.
 
Zia Chiara

 


Au Coeur de la Lumière

Au Coeur de la Lumière© Chiara D.    Au Coeur de la Lumière

Une semaine passionnante vient de se dérouler,
dans Le Monde de Chiara D. !
 
Vous, qui me suivez, semaine après semaine, savez ce qui motive mon Art, mon Intention que je présente en accueil sur mon site :
 
"La Photographie représente pour moi un moyen d'écriture, une fascination extrême pour cette magie toujours renouvelée : tenter de capter la lumière pour créer les formes de mon imaginaire.
 
Rêver des histoires et leur prêter vie, à partir d'éléments végétaux et naturels, comme d'un décor de théâtre.
 
La quête du Photographe est un Jeu Passionnant et Passionné !"
 
 
Vous savez que j'expérimente, en permanence, en variant les lieux, les heures, le temps qu'il fait, les saisons, les paysages, toutes les richesses que nous offre la Nature ...
 
Les circonstances m'ont amenée à réfléchir autrement,
plus précisément, à ajouter un angle supplémentaire à mes recherches : 
travailler sur la Lumière "en soi", comme sujet principal et unique ...
 
A ce jour, ce n'est pas un travail abouti, loin de là, et j'ai juste envie de partager avec vous mon étape du jour ...
 
Dans ses interrogations, et ses imperfections ...
 
Elles font aussi partie de mon parcours de création ...
 
"Partager tous ces éléments personnels avec vous, c'est aussi ma façon de vous exprimer ma gratitude, pour votre soutien, qui m'est tellement précieux ".
 
N'hésitez pas à me faire connaître vos retours,
 
Voici #AuCoeurdelaLumière, à découvrir ci-dessus !
 
Zia Chiara

Magie du Moment

Magie du Moment© Chiara D.    #Magie du Moment 

Le Monde de Chiara D. est composé de jours qui se suivent, sans se ressembler ...
 
Ce jour là, le ciel était en pleine effervescence ...
 
Du Bleu ! Dans toutes ses textures, dans un camaïeu de tons riches d'intensités ...
 
Du Bleu presque blanc, presque jaune, légèrement grisé, jusqu'au bleu gris foncé, chargé de menaces ...
 
Le mouvement des risées qui se dessinent ...
 
La violence d'une lumière aussi puissante que concentrée, qui joue à se mirer à la surface du fleuve majestueux ...
 
Les reflets s'y apaisent, le mouvement de l'eau devient régulier, ses courants savent où ils vont ...
 
Et les arbres prennent des airs d'ombres chinoises ...
 
"Profiter de cette Magie des Contrastes, de cette Unicité qui allie turbulence et sérénité, dans un précieux moment, capté au vol" ...
 
Et voici ma photo inédite de la semaine, à découvrir ci-dessus !
 
Zia Chiara

 


Cadeau de la Nature

Fleur Violette by Chiara D.© Chiara D.    #Cadeau de la Nature

Le Monde de Chiara D. est confiné ... le vôtre aussi ...
 
Comment continuer à exercer sa créativité, quand on ne peut plus partir à l'aventure, en repérages ...
 
Quand on ne peut plus choisir les horaires de prises de vues, les tester, recommencer, jusqu'à trouver LA lumière ... LE moment ... que l'on a créé en rêve ...
 
Heureusement, reste la liberté d'aller marcher dans la nature, dans le respect de 10 kms, bien sûr ...
 
La liberté de regarder sous un autre angle ...
 
Des endroits auxquels on ne faisait plus attention ...
 
La liberté de prendre le temps, d'être attentive à de petites choses ...
 
De s'ouvrir, sans a-priori, sur ce qui mérite d'être vu ...
 
Recevoir en cadeau, cette oeuvre, conçue par la nature, extraordinairement originale, aux fines nuances de traits et de couleurs, alliant la violence d'un trou central, à la délicatesse d'une jeune fleur de couleur violette ...
 
Et voilà ma photo inédite de la semaine, à découvrir ci-dessus !
Zia Chiara

Un Isolement Riche ou Vide ?

Fièrement Unique
© Chiara D.    #Fièrement Unique

Le Monde de Chiara D. est de nouveau bousculé, cette semaine ...
 
Elle s'y attendait, mais voilà c'est officiel, 4 semaines d'isolement sont devant nous ...
 
Isolement de contrainte sanitaire ... Isolement consenti par la force des choses ...
 
Mais, n'est-ce que celà ?
 
L'Isolement, c'est aussi l'indépendance, l'autonomie de sa propre vie ...
 
L'Isolement, c'est aussi l'occasion de faire le point sur ses désirs profonds, sur la personne que l'on  est aujourd'hui, riche de son vécu, d'apprendre à s'aimer précisément pour cette raison ... pour être mieux capable d'établir des relations avec les autres équilibrées et harmonieuses ...
 
L'Isolement c'est aussi la capacité de prendre le temps de respirer, de regarder, de laisser vivre ses ressentis, face aux nuages qui nous font des clins d'oeil, à la nature, de la petite plante en pot à la maison, aux buissons et arbres des parcs publics ... chacun nous offre une nouvelle petite feuille, un bourgeon impatient d'ouvrir ses pétales, après la longue période d'isolement de l'hibernation ...
 
L'Isolement permet aussi de développer autrement les relations humaines, entre téléphone, visio, courriels, et, pourquoi pas, de renouer avec les lettres papier ...
 
L'Isolement, c'est aussi l'opportunité d'Apprendre, d'élargir notre palette de connaissances, de satisfaire notre curiosité, avec les nombreux MOOC sur tous sujets qui nous sont offerts ...
 
L'Isolement, c'est l'idéal pour lire, tous ces livres dont on se dit "il faut absolument que je le lise"...
 
L'Isolement, c'est aussi se jeter à l'eau et oser commencer une activité créatrice, écrire, dessiner, peindre, jouer de la musique, s'initier à de l'artisanat ...  (ce qu'on ne prend que trop rarement le temps de faire)
 
In fine, dans le Monde de Chiara D., on peut choisir de Vivre un Isolement Riche d'Expériences,
d'être Isolé(e) et Fièrement Unique,
comme l'Arbre de ma Photo Inédite, ci-dessus.

Jeu et Joie !

Jeu et Joie 2© Chiara D.    #Jeu et Joie

A quoi occupons nous notre temps ?
 
Giulia avait l'impression de passer tout son temps, à penser ... au temps, à cette notion diffuse et complexe ...
 
Qui passait trop vite ... ou trop lentement ...
 
Elle se demandait à quoi pouvait bien rimer cette obsession de chercher à le remplir à tout prix ...
 
Ou de ne pas le perdre ...
 
De le découper en tranches, comme un agrume ...
 
Un jour, après une période de longue disparition, le soleil se décida à revenir éclairer de ses rayons le ciel, les fraîches herbes printanières, les boutons d'or et les pâquerettes ...
 
Giulia prit tout son temps ... pour faire RIEN !
Un RIEN magique et rempli de sensations, regarder les couleurs, sentir la chaleur sur sa peau, le léger souffle qui fait bruisser les feuilles des arbres, s'enivrer de la vue du plan d'eau calme, avec son île de fleurs jaunes, où déambulent cygnes et canards avant de se mettre à l'eau ...
 
Alors, 2 cygnes et 4 canards, eurent envie de jouer, en nageant à toute allure, l'un après l'autre, sur une grande distance, dans une joyeuse "nayade", course effrenée sur l'eau de l'étang.
 
Pour que le plaisir soit complet, et profiter  pleinement de ce magnifique moment de jeu, chacun se mit à se dandiner, à plonger dans l'eau tête et cou, à se redresser d'un seul coup de toute sa hauteur, puis battre des ailes énergiquement, pour faire naître des gerbes d'eau autour de lui ! 
 
Giulia eut envie de jouer elle aussi, et se mit à courir sans but, en compagnie du chien Pop.
Observer, Respirer, Apprécier les Détails, Rire, Vagabonder en Esprit :
 
VIVRE ! Le JEU et la JOIE !
 
Zia Chiara
 
 

Déferlement !

Deferlement
© Chiara D

Déferlement de nouvelles cette semaine, pour vous, pour moi, pour notre communauté !
 
Le Monde de Chiara D. continue d'être bouleversé, au gré des situations immanentes, que nous n'avons pas le pouvoir de changer ...
 
Les êtres humains que nous sommes vivent en s'organisant en société, ce qui a de bons côtés ... mais pas que ...
 
Mes réflexions cette semaine, sont parties de ma "photo de la semaine", ci-dessus comme d'habitude, et réalisée tout récemment.
 
L'eau me fascine depuis toujours, je peux rester des heures à la contempler, quelle qu'elle soit, et elle m'emmène toujours dans de merveilleux voyages, même quand ils sont un peu rudes ...
 
L'eau est multiformes, tantôt légère, cristalline, aux gouttelettes fluides qui s'écoulent avec une musique joyeuse, propre à nous inspirer bonne humeur et bien-être.
 
Tantôt, l'eau se déchaîne, symbole alors de déferlement, de fureur, de pouvoir, d'énergie, de force, de violence, de vitalité débordante, dans un vacarme presque terrifiant.
 
C'est ce moment que j'ai cherché à fixer, en figeant la violence de l'instant, dans un esthétisme épuré.
 
Voici #Déferlement,                 ci-dessus, à vous de me dire si j'ai réussi ce challenge !
 
Zia Chiara

Les Giboulées de Chiara D.

Jacinthes et Narcisses
© Chiara D

Le Temps est aux Giboulées !
 
Rayon de Soleil ...
Petite Averse ...
 
Rayon de Soleil ...
Grand Froid ...  à 9h du matin, l'eau des oiseaux est encore un bloc de glace ...
 
Rayon de Soleil ...
Bourrasques de Vent ... quelques petites branches qui jonchent le jardin ...
 
Rayon de Soleil ...
Enormes Pluies ...
 
Rayon de Soleil ...
Minuscule coin de ciel bleu ...
 
Et, au gré de ces Giboulées, les différents projets de Chiara D. , qui se bousculent, s'entrechoquent, stagnent, avancent, s'arrêtent encore ... jusqu'au moment où ... 
Le Rayon de Soleil prend le dessus ...
 
Bientôt ...
 
Et déjà, les primevères, jacinthes, narcisses, pointent leur nez, promesses qui annoncent "Primavera", "le Printemps" !
A les regarder, mon esprit s'apaise, mes idées s'organisent, mes priorités s'éclairent ...
 
La Créativité va être au rendez-vous du Printemps ! 
 
Zia Chiara

Le Cyprès dans le Jardin

Le Cyprès dans le Jardin

Le chien Pop adorait les voyages.

Surtout ceux qui l'amenaient en Italie, chaleur du soleil, promenades matinales au bord de mer, à l'heure où il y a encore une légère brise, le Gran Caffè où une gamelle d'eau l'attend toujours, visites où l'on a droit à plein de câlins ... et de bonnes choses à manger , soirées en plein-air ...

Il ne comprenait pas pourquoi cela n'arrivait plus, depuis tellement longtemps.

Alors, chaque occasion de sortie, même moins loin, même moins longtemps ... c'est la fête !

La promenade auprès des bateaux, quel beau jour !

Bien sûr, ce n'est pas la mer, bien sûr, ils sont tous sagement amarrés, mais que c'est réjouissant !

Quelles bonnes odeurs !

Quel plaisir de croiser et saluer des copains, de jouer, de courir !

Sourire accroché à sa petite bouille, Pop rentre, heureux et fatigué, à la maison, fait le tour du jardin,

et se repose, sous le cyprès, tout au bonheur de l'instant présent !

Et Elle, en le regardant, se remémore, sans bien savoir pourquoi, cette question "Quelle est la vraie nature du Zen ? Le cyprès dans le jardin"

Zia Chiara

 

 


La Lumière !

© Chiara D Lumière

Il pleuvait, sans cesse, depuis des jours et des jours ...

Elle avait l’impression de n’en plus pouvoir supporter davantage, de ne plus pouvoir imaginer la fin, de voir bouché l’horizon de sa vie.

La seule chose qu’elle arrivait encore à faire, c’était d’enfiler bottes et ciré, pour aller marcher, et marcher encore, seul moyen de retrouver un minimum de sensations, de remettre en marche aussi son esprit, de recommencer à penser.

Les mauvaises nouvelles se succédaient, un jour pluies violentes, un autre bourrasques de vents, neige, verglas, inondations ...

Elle persista, néanmoins, à sortir pour ses « pélerinages»  quotidiens, en variant les destinations, pour se nourrir, au moins, d’une variété de paysages.

Les champs ressemblaient à des étangs, les arbres se retrouvaient troncs dans l’eau, les bords des cours d’eau se retrouvaient inondés, dans une désespérance sans fin.

Et arriva le moment magique, la LUMIERE parvint à fendre les nuages, et à reprendre le pouvoir sur ces sombres paysages !

«  Le pouvoir de cette lumière, cadeau du ciel et de l’univers, change tout, se dit-elle !  Son esprit se remit à fonctionner à toute allure, avec le retour des idées créatives, qui allaient se transformer en projets, réalités, en moments de joie !»

Zia Chiara


Changer ! … Partir !

© Chiara D Partir

La vie de la famille a beaucoup changé !

C’est ce que constate   Lady, la petite poilue à 4 pattes, membre de la  famille.

Finies les grandes réunions, où 20 convives à 2 pattes se  retrouvaient autour de la table, pendant que

Lady retrouvait ses cousins Jazz et Pop, pour chahuter, courir, grapiller une friandise, de ci, de là, et profiter de pleins de câlins.

C’est plutôt déstabilisant, trouva Lady.

Et pourtant, se dit-elle, ce nouveau mode de vie me fait aussi profiter de grandes ballades en plein air, avec une des membres humains de ma famille, beaucoup plus souvent qu’avant.

Et ça c’est une belle et bonne chose, source de découvertes nouvelles, de senteurs passionnantes, de rencontres inhabituelles, en un mot d’aventure !

Lady aime beaucoup voyager, sa famille l’emmène toujours dans ses voyages et pérégrinations, et elle a hâte de retrouver ces plaisirs là.

Car le manque de voyages fait aussi partie des changements, que notre futée Lady a remarqué.

«  C’est au cours d’une de ces promenades, que Lady, accompagnée de son humaine, remarque ce bateau, lui, aussi en instance de partance  … aujourd’hui … mais bientôt … on part ! ».

Zia Chiara


ESPOIR de NOEL !

© Chiara D
Jasmin d'Hiver

Il faisait très froid, maintenant, dès 17 h , au coucher du soleil.

Le jardin se repliait sur lui-même, les quelques derniers petits fruits étaient tombés sur le sol.

Les feuilles des arbres, après être passés par toute une merveilleuse gamme de couleurs, du jaune, au beige, au roux … jonchait la terre.

Le jardinier en avait recouvert, comme protection , le pied des arbustes et plantes, pour protéger les racines du gel.

Les rosiers, buddleïa, lavandes étaient taillés,  raccourcis, pour concentrer leurs forces, pour la prochaine belle saison.

Les petits bulbes, perce-neiges, jacinthes, tulipes, crocus, nichés dans la terre bienveillante, grandissaient doucement, en attendant de pointer le nez , en début d’année.

Seuls les 2 cèdres, trônaient, en toute majesté, drapés dans leur verdure, à la fois discrets et d’une présence rassurante.

Et un beau jour, en plein mois de décembre, une nuée de délicates fleurs jaunes, surgissent, gaillardes et lumineuses, malgré le froid.

C’est le cadeau, inestimable du Jasmin d’Hiver !

« Apprenons, comme le jardin, à prendre patience, à nous ressourcer calmement, bien à l’abri, quand les circonstances sont défavorables, et exprimons notre Gratitude au Jasmin d’Hiver et à son message d’espoir».    Zia Chiara


Chrys d’Automne

© Chiara DChrys

Chrys a grandi, comme un grand nombre d’autres, dans un endroit appelé « serre ».

De grandes tables, tous les pots serrés les uns contre les autres, de la lumière, et régulièrement un arrosage automatique.

Tous les chrysanthèmes ont grandi comme ça, et ils entendaient les humains, qui s’occupaient d’eux, leur dire que le jour de leur succès approchaient.

Ils appelaient ce jour « Toussaint », et Chrys comprenaient que c’était un jour de Fête, et qu’ils allaient décorer des cimetières  … sans bien savoir ce que cela voulait dire.

Après un long trajet, où Chrys a été ballotté sans ménagement, il s’est retrouvé au fond d’une grande table, dans un endroit appellé « magasin ». Des tas de gens se bousculaient pour repartir fièrement avec l’un d’eux … mais Chrys, bien caché dans son emballage, restait seul.

A la fin, on le sortit dehors, lui et tous ceux qui restaient . C’est alors qu’  « elle » arriva, regardant tout, soulevant les emballages, et resta émerveillée devant Chrys « Comme tu es magnifique, avec toutes tes jolies fleurs, lumineuses comme autant de petits soleils ! Je vois exactement la place où tu seras bien à la maison, nous profiterons de ta lumière, et nous occuperons bien de toi ! »

« C’est ainsi que Chrys trouva sa place dans un joli lieu vivant ».

Zia Chiara


Nature en Automne

© Chiara DNature en Automne

En Automne, la Nature se protège.

Les feuilles des arbres, arbustes, plantes, tombent sur le sol, pour enrichir la terre d’un nouvel humus.

Ainsi que les champignons, baies des bois, dédaignés des promeneurs.

Les noisettes oubliées des écureuils qui préparent leurs réserves hivernales.

Les graines des monnaies du pape et des belles de nuit, qui essaiment, au gré du vent et des averses, vers l’abri protecteur qui leur permettra d’éclore à nouveau, au printemps.

Dans le jardin, les hérissons trouvent avec bonheur, un petit refuge de bois, pour hiberner, que l’humain leur a préparé.

Pour aider tous les êtres vivants … à 2 pattes, à 4 pattes, à poils,  à plumes, à écailles, à nageoires … à mieux passer l’hiver.

Cueillons des pommes « de garde » à proximité de chez nous, allons au marché nous procurer des noix fraîches, gelées et confitures, conservons nos herbes aromatiques « sotto olio »… et partageons nos petites merveilles autour de nous.

« En Automne, je prépare joyeusement l’hiver, je prends soin de moi, de mes proches, des autres, le cœur ouvert et solidaire avec tous les autres êtres vivants de notre planète ».

Zia Chiara

 


Nuages

Nuages

© Chiara D

Regarder les nuages , aux formes variées et mouvantes, voici une  façon créative de laisser vagabonder son esprit .

Celui-ci se transforme constamment en un  animal différent, l’ours devient mouton, puis canard, chien, écureuil …

Celui-là semble être un avion, puis un dirigeable, une montgolfière, un pélican, une mouette …

Et la fleur d’hibiscus devient marguerite, géranium, hortensia, rose tulipe, tournesol …

Le vent ne cesse de les bousculer, les renouveler, à son rythme.

Leurs reflets, dans l’eau, changent aussi, autrement, car viennent s’y mêler les différents courants du fleuve.

Un rayon de soleil, en jouant à cache-cache, apporte aussi sa contribution à ce merveilleux spectacle que nous offre la nature, toujours en mouvement.

« Nous ouvrir à de nouvelles possibilités, ne pas se fier aux a-priori, ne pas rester figé(e) sur des positions qui ne sont plus d’actualité … Tout bouge dans la nature, autour de nous …  A nous de lui faire confiance, et de nous autoriser à changer, pour devenir, à chaque fois, une meilleure version de nous-même ».

 

Zia Chiara


Inspiration Nature

© Chiara D

L'Arbre aux Racines

Se promener dans la nature, pas forcément bien loin, juste en s’éloignant un peu de la foule, permet de retrouver respiration, souffle régulier de la marche …

Elle s’en rendit pleinement compte, un beau jour de juillet, dans le calme d’une calanque, au bord de la forêt.

Une petite pause, sans but autre que de l’esprit vagabonder, ce qui lui est toujours source de créativité.

Et soudain, la vision de cet arbre, aux puissantes racines, solides, et, étonnement … à l’extérieur en grande partie …

Quelle merveilleuse adaptation !

Peu de terre, du sable, d’autres arbres tout proches,

entremêlement de racines, sans doute, sous la terre …

Notre arbre a trouvé la solution !

Trop de monde sous terre ?

Il a continué a asseoir ses racines à l’air libre, pour encore mieux soutenir la fierté de son tronc !

« Comme l’arbre, quelles que soient les circonstances extérieures, je trouve une solution innovante pour assurer ma stabilité ! ».

Zia Chiara


La Promenade de Pop

© Chiara DLe Chien Pop

Le chien Pop ne comprenait pas bien, ce qui se passait, ce printemps là…

Elle et lui avaient toujours rencontré beaucoup de personnes, voyageaient au gré du vent, parfois relativement près, parfois carrément loin … en toute liberté !

Elle lui a expliqué des choses, avec des mots … que le chien Pop ne comprenait pas … virus … épidémie … pandémie … contagion …

Et au milieu, quelques mots qu’il connaissait « rester à la maison » … Ah ! Oui ! Ça c’est réconfortant ! Maison = câlins, gamelle, eau fraîche, canapé, lit, couffin, quelques friandises …

Mais, au fil des jours, ne plus voir d’autres humains, d’autres copains à 4 pattes … ne plus faire de grandes vadrouilles où l’on peut courir, se rouler dans l’herbe … ou dans la boue … sentir un carnaval de nouvelles odeurs, toutes plus attirantes les unes que les autres …  ça lui manquait …

Alors quel bonheur, le jour où il a été possible de reprendre une nouvelle grande promenade, dans un endroit encore inconnu et de profiter pleinement de toutes ces nouvelles sensations …       

Le sourire de Pop parle de lui-même !

« J’apprends chaque jour, à profiter pleinement de l’instant    présent ! ».

Zia Chiara


Cohabitation !

© Chiara DCohabitation

La petite tomate attendait impatiemment de trouver sa place au jardin.

Mais les jours passaient … et rien ne venait…

Elle ne comprenait pas très bien, pourquoi, cette année là, … il y avait un problème de pots …

Je n’ai jamais entendu parler d’une situation comme ça !

S’inquiétait notre petite tomate …

Un beau jour, elle comprit que son jour était venu, d’être plantée !

Etonnée, elle se retrouva au milieu de magnifiques narcisses …

Ils lui expliquèrent qu’ils allaient prendre soin d'elle, pour veiller sur sa fragilité,

jusqu’à ce qu’elle soit assez robuste.

A ce moment là, leur temps dans ce grand pot sera arrivé à son terme,

et elle aura toute la place pour elle, au moment de délivrer ses jolis fruits rouges.

« Cohabiter dans ce même espace permet de s’entraider , et de donner naissance au meilleur»

 

Zia Chiara


Le Drôle de Printemps

© Chiara DCamelia

Le bouton de Camélia, ne voyait rien, et entendait beaucoup de bruits, là, à l’extérieur.

Des chants joyeux fusaient régulièrement, avec des notes différentes, de multiples sortes d’oiseaux.

Il trouvait cela très joli, et, en même temps, un peu effrayant.

Mais ce n’était rien, auprès de bruyants « wouah ! wouah ! wouah ! » … qui lui faisaient vraiment très peur.

Le bouton de Camélia, aimait beaucoup le moment où de l’eau fraîche, lui permettait de gonfler, de grandir.

Une voix, plutôt douce, s’approchait régulièrement, pour l’encourager à s’ouvrir au monde, lui racontait le bleu du ciel, la douceur du soleil, la verdure du jardin … tant et si bien, que cette douceur permit au bouton de Camélia, de surmonter ses peurs, pour découvrir les merveilles promises …

Il s’ouvrit au monde, aux autres qui étaient aussi dans son monde, et se trouva, enfin, apaisé et heureux de se sentir exactement, à sa juste place.

« C’est ainsi, qu’en surmontant ses peurs, ses angoisses,

en acceptant de s’ouvrir à soi-même et aux autres, on découvre son «vrai moi»

Zia Chiara


Le Premier Bonheur du Printemps

© Chiara DLe Premier Bonheur du Printemps

Petit oignon, doucement blotti

dans la chaleur de la terre,

je profite pleinement de ce moment présent.

Je suis bien décidé à grandir et

à m’épanouir !

Et à devenir, en toute liberté,

la première fleur du jardin !

Je me nourris de tout ce qui est

dans mon environnement,

dans la terre, dans l’air, dans

la chaleur des timides rayons

du soleil …

Je m’ouvre à tout ce qui nourrit

mes racines, ce qui me rend

solide !

Il pleut, il gèle, il neige …

Peu importe, je continue à me développer !

Je m’étire, j’allonge ma tige, pour rendre Visible ma Fleur, en

offrant l’élégance de mes pétales aux yeux de tous, pour leur

plus grand plaisir …

Et pour leur annoncer l’arrivée du Printemps !

Je suis Le Perce-Neige !

« Tel le Perce-Neige, A Quel Projet allez-vous consacrer

vos soins en ce Printemps ?»

Zia Chiara


Draggy

Draggy

Le bébé dragon, nommé Draggy, sortit de son oeuf, et ses parents virent qu’il était vert.

Alors que ses parents et tous les autres bébés dragons de la couvée étaient rouges !

Sa famille l’aimait, certes, mais il y avait toujours quelqu’un pour lui rappeler sa différence.

« Toi qui est tout vert, tu auras du mal à cracher le feu ».

« Toi qui est vert comme une grenouille, comment pourrais-tu représenter la sagesse ».

« Tu ne pourras pas participer au défilé de nouvel an, car tous les dragons y sont rouges ».

Le petit dragon pleurait, car ce défilé était le plus grand moment de la vie d’un dragon : il marquait le début de son année, où il apporterait tant de choses bénéfiques aux humains.

C’était l’essence même d’être dragon.

La dame du lac, au bord duquel se trouvait le petit dragon vert lui dit :

« arrête de pleurer, et regarde toi dans le miroir de mes eaux ;

regarde comme ta couleur verte est originale et seyante ;

toi seul la porte et pourra l’offrir en cadeau aux autres et aux humains »

« Draggy se regarda dans le miroir et se dit : j’aime mon image, elle est

unique et mes yeux bleus me plaisent beaucoup. »

Et Draggy fut la vedette du défilé, fêté et félicité.

« J’aime mon image dans le miroir et ma vie devient meilleure ».

 

Zia Chiara


Le Beau Début d’Année

Le Beau Debut d'Année

Ce premier jour de l’année, le duo avait décidé de se promener longuement, pour savourer le plaisir d’être dans la nature, accompagnés du chant des oiseaux, des fragrances des arbres et plantes, de la beauté des paysages et du ciel.

A un moment notre duo s’arrêta, pour … ne rien faire de spécial, si ce n’est de respirer tranquillement, et de se concentrer uniquement sur le moment présent, sa perfection tranquille, ce sentiment d’être précisément à sa place.

Le retour fut joyeux, léger, un joli repas, le plaisir d’être à la maison, une nuit sereine , et un nouveau matin, qui commence une nouvelle année, sous le signe du Bien-Etre et de l’Harmonie !

Des moments où l’on est capable de se recentrer, de savourer simplement, ce que l’on vit au présent, d’en éprouver de la gratitude …  faire place à la joie dans notre vie … pour en recevoir de plus en plus ! 

Bonne Année !

 

Zia Chiara


La Plage !

La Plage© Chiara D

Angela aimait, chaque matin, se promener sur la plage déserte.

Elle laissait son esprit vagabonder, tout en regardant le mouvement des vagues, toujours le même, mais toujours différent ; la mer, capable de ressembler à un lac, ou alors de se montrer redoutable !

Angela aurait aimé, elle aussi, avoir cette  capacité de se transformer, ou, tout au moins, de transformer sa vie.

Mais elle n’osait pas changer de métier, de ville, d’apparence, de style de vie, devenir « elle en +++ ».

 

Un jour, elle vit arriver le long de la plage, un cavalier, accompagné de son chien.

La scène lui parut  remarquable, sans qu’elle sache très bien pourquoi.

Soudain, elle réalisa que le chien allait « au trot », exactement comme le cheval, puis au galop.

Ce rythme alterné se répéta, au long de la promenade en bord de plage.

Alors, il croisa un autre chien qui passait par là, et se remit à jouer et à courir comme un chien.

Angela se demanda  comment un tel  comportement pouvait se produire.

Elle réalisa alors que le chien ne se demandait pas s’il pouvait ou ne pouvait pas trotter ou galoper : il se laissait simplement porter par son envie de le faire.

Angela décida d’apprendre à se faire confiance ,

pour permettre à ses envies de devenir réalités.

Zia Chiara


L’Inaccessible Etoile !

Le possible est juste un petit peu après l’impossible

Il était une fois un homme tellement amoureux de la planète Vénus, que chaque soir il ouvrait grand sa fenêtre pour lui déclarer sa flamme.

Un soir il entendit une voix très douce lui murmurer : « viens me rejoindre », et il sut que c’était la voix de Vénus, qui répondait à son amour.

Comment arriver à toi, moi qui ne suis qu’un homme ?

« Monte sur le rayon de lune à tes pieds, et quand tu seras sur la lune, tu trouveras un autre rayon que j’ai déposé pour toi, et qui te conduiras jusqu’à moi. »

Avec facilité, il monta sur le rayon, arriva à la lune, trouva le rayon  de Vénus et commença à s’élever vers elle.

A mi-chemin il se dit « je rêve, un homme ne peut pas marcher ainsi sur le rayon d’une planète ».

Avec ce doute en lui, il trébucha, et tomba des milliers de kilomètres plus bas, sur Saturne.

Avant de mourir, il entendit la voix de sa bien-aimée lui murmurer : « il ne suffisait pas de m’aimer , ni de me faire confiance, il fallait croire en tes ressources et te faire confiance à toi même ».

Ainsi se termine le conte de l’homme qui ne savait pas que :

        « Le possible est juste un petit peu après l’impossible »

Zia Chiara


Le Cadeau de la Fée Morgane

© Chiara DFata Morgana

Le Lutin de la Saint Sylvestre était triste : une année finissait, une autre commençait, et tout lui semblait revêtu d’une même monotonie.

Il se trouvait pourtant sur une grande étendue de plage, la mer avait des reflets d’un bleu profond qui s’ouvraient sur l’infini, des parasols nombreux s’offraient à sa vue, et de petits cailloux se laissaient doucement bercer par les vaguelettes.

La Fée Morgane, qui, comme chacun sait, est capable de toutes les magies, entendit toute cette tristesse, et se transporta auprès de notre Lutin.

« Pourquoi es-tu triste, Lutin ? » , lui demanda-t-elle ?

« Je n’ai pas d’espoirs, rien d’intéressant à faire, et ma vie est inutile »

La Fée Morgane demanda alors au Lutin de regarder ce qu’il avait à sa portée : la plage, qui permet de changer de direction, de marcher à son propre pas, la mer, porte ouverte à toutes les aventures,  et les parasols, dont chacun représente un  projet d’avenir, prêt à s’ouvrir,   en fonction de ses choix.

Mon cadeau pour la Saint Sylvestre, Lutin, c’est que je te donne cette image pour toujours,  tu auras juste à fermer les yeux, et tu auras toujours tout à ta portée : l’Avenir, et toutes les merveilles inconnues qu’il te propose, si tu veux les prendre. 

Gardes ce petit caillou dans ta  poche, pour t’en souvenir !

Zia Chiara