Previous month:
août 2009
Next month:
août 2015

Cadichon

BarnabeCadichon, qui aimait bien aller fureter, se trouva, par hasard, embarqué à bord d’un cargo, qui fit naufrage sur un rivage de Chine.  Cadichon trouva refuge dans une forêt où il trouva à brouter, et mena une vie tranquille.

Un singe, un renard, et un tigre n’avaient jamais rien vu de tel que Cadichon .

Le singe l’observa du haut d’un arbre : il est plus petit et poilu qu’un cheval, sa queue très mince se termine par une touffe. Il broute sans se lasser, et quand il a levé la tête, il a poussé un cri tellement horrible, que je suis parti aussi vite que j’ai pu.

Le renard, en s’approchant de l’âne, fit un léger bruit … Cadichon lança un tout hasard un énorme braiement.

Quand le tigre s’approcha, l’âne détecta sa présence et, par 3 fois émit des hi-han, hi-han, hi-han tellement sonores que le tigre s’enfuit à toutes pattes.

Puis honteux, il revint doucement à proximité de Cadichon, qui broutait toujours, et de temps en temps, émettait son braiement sonore. Le temps passait, Cadichon broutait, brayait, et le tigre observait, puis s’enhardit à s’approcher : l’âne rua dans le vide.

Le tigre se rassura « il est bizarre, mais pas dangereux ; il crie fort, mais c’est tout » . Et sa peur le quitta.

 

« Apprenons à voir la réalité, sans à priori, sans la déformer, sans projeter sur elle nos fantasmes, juste à l’accueillir telle qu’elle est»

 Zia Chiara