Previous month:
mars 2008
Next month:
juin 2008

Le Hérisson

Un enfant jouait dans le jardin, non loin de la forêt.

Il jouait avec son ballon, en s’amusant à viser des pierres, quand une de ses cibles lui dit

« Attention, tu me fais mal, je ne suis pas une pierre, je suis un petit hérisson ; si tu veux nous pouvons jouer ensemble et être amis».

L’enfant regarda le hérisson, et lui dit

« Non, nous sommes trop différents ; moi je cours, et j’ai la peau douce ; alors que toi, tu t’avances tout doucement et tu es tout plein de piquants ».

Et l’enfant partit en courant vers le bois, là où il n’avait pas le droit d’aller tout seul, en apercevant les jolies couleurs d’un paon qui faisait la roue au soleil.

Le petit hérisson essaya de l’en dissuader :

« Ne pars pas tout seul dans le bois, tu vas te perdre ! »

et comme l’enfant suivait en riant le bel oiseau, le hérisson se dirigea aussi vers lui, cahin- caha, de sa démarche maladroite, mais bien décidé à ne pas l’abandonner à ses erreurs.

Loin dans le bois, l’enfant réussit à s’approcher du paon… qui s’envola alors, en le plantant là.

Il regarda autour de lui, marcha, puis s’arrêta et se mis à pleurer, car il ne retrouvait plus son chemin.

Au bout d’un long moment, glacé par l’angoisse, il sentit soudain sous sa main une petite boule rugueuse, et entendit

« je suis là mon ami, ne pleures plus, et suis moi, je vais t’aider à retrouver le droit chemin ».

L’enfant le suivit, et doucement, pas après pas, apprit à connaître son nouvel ami, et retrouva son jardin.

Depuis, ces 2 là sont inséparables, leurs différences apparentes sont devenues des atouts qu’ils partagent amicalement. 

« L’ami qui nous veut du bien n’est pas celui qui vient vers nous paré des plumes du paon. Il faut le voir avec les yeux du cœur, au delà des apparences, c’est lui qui est présent, discret et solide ».