Previous month:
juin 2007
Next month:
septembre 2007

LA SIRENE

Les sirènes ont, depuis longtemps, mauvaise réputation : un certain Ulysse qui  perdit, jadis,  six de ses compagnons, pour avoir cédé à leurs chants enchanteurs n’y est pas pour rien.

C’était là où les humains tombaient « de Charybbe en Scilla », dans un détroit magnifique, qui donnait envie  d’aborder sur ses  magnifiques rivages.

Mais les hommes qui se laissaient prendre aux apparences tranquilles de ses rives, se trouvaient projetés sur le terrible Charybbe.

Ceux qui y échappaient se retrouvaient sur les flots tumultueux, et attirés par le chant des sirènes, allaient se faire dévorer par le monstre de Scilla.

Ulysse, pour sa part, se boucha les oreilles, résista à la tentation d’écouter les voix  ensorcelantes, pour suivre son propre chemin, celui qu’il avait décidé, pour atteindre son propre objectif.

Comme dans toute vie, il dût affronter des difficultés, utiliser son intelligence, adapter son cap aux réalités, suivre son chemin personnel, qui ne ressemble pas à une ligne droite.

Si vous passez par le détroit, cet été, laissez votre esprit vagabonder, revoyez votre vie, vos difficultés, vos objectifs, … à la lumière de l’expérience d’Ulysse, un peu notre mentor à tous…

72expdoucla0030

Et si, d’aventure,  vous croisez une sirène, n’hésitez pas à lui faire un clin d’œil, pour   réaffirmer que, tel Ulysse, vous suivez votre propre chemin, en acceptant les difficultés, pour mieux les contourner et y apporter des solutions.

Zia Chiara